Davos se transforme en forteresse pour la rencontre du WEF ; les habitants cherchent un coup de pouce économique

Economie

Près de 5000 militaires suisses ont rejoint la police locale pour sécuriser cette petite ville suisse pour la réunion annuelle du Forum économique mondial après une interruption de deux ans induite par la pandémie, mais les habitants et les hommes d’affaires ne se plaignent pas car ils attendent avec impatience le très attendu des revenus exceptionnels apportés par des milliers de participants et leurs délégations.

La rare réunion annuelle printanière du WEF – qui se déroule autrement depuis 50 ans en janvier, lorsque cette plus haute ville d’Europe est couverte de neige – est cependant différente à bien d’autres égards, qu’il s’agisse d’un temps ensoleillé, de l’absence de bottes de neige et vestes lourdes et aussi les partis russes manquants.

Pour être précis, la Maison de la Russie traditionnelle a cédé la place à la « Maison des crimes de guerre en Russie », car aucun dirigeant ou citoyen russe n’a été invité cette fois-ci en raison de la guerre en Ukraine.

Cependant, de l’autre côté de la route, à une distance proche, une immense Maison de l’Ukraine a été installée et un certain nombre de dirigeants ukrainiens, dont le président Volodymyr Zelenskyy, s’adresseront à cette congrégation de haut niveau des riches et des puissants du monde entier.

Le salon indien traditionnel reste à son emplacement habituel, tandis qu’il existe également des pavillons séparés mis en place par les gouvernements du Telangana, de l’Andhra Pradesh, du Karnataka et du Tamil Nadu, en plus de plusieurs pavillons de grandes entreprises indiennes telles que HCL et Wipro.

Selon les estimations locales, le sommet rapporte environ 60 millions de dollars de revenus exceptionnels à cette petite ville, qui dépend autrement principalement du tourisme de ski. Le gouvernement suisse a déployé ses forces armées, qui resteront en place jusqu’au 30 mai.

« Le Parlement fédéral a fixé une limite supérieure de 5 000 membres de l’armée pour le déploiement WEF de l’armée dans le service d’assistance, qui dure du 20 au 30 mai de cette année, en raison du report de la réunion annuelle », a déclaré le gouvernement suisse.

L’armée de l’air a pour mandat d’assurer la sécurité de l’espace aérien. Outre la police de l’air, elle effectue également des vols de surveillance au profit du canton des Grisons et des transports aériens de personnes protégées par le droit international pour le compte de la Confédération.

Les mesures en place comprennent des patrouilles permanentes par des avions de chasse armés, une défense aérienne au sol, des radars supplémentaires, une surveillance accrue de l’espace aérien et un service de police aérienne 24 heures sur 24. Les restrictions pour l’espace aérien au-dessus de Davos ont également été mises en place pour n’autoriser que les vols pré-autorisés par jets et hélicoptères.

A lire aussi  Le mois de mai connaît une baisse marginale de l'inflation alimentaire à 7,84 %

Les organisateurs s’attendent à ce que plus de 2 500 personnes issues des domaines des affaires, de la politique, de la science et de la culture se rendent à Davos pour assister à la réunion annuelle du Forum économique mondial. L’événement de Davos sera couvert par quelque 400 journalistes travaillant pour des médias nationaux et étrangers.

Selon le gouvernement suisse, la réunion annuelle du Forum économique mondial est l’un des événements économiques et sociopolitiques les plus importants au monde et l’accueillir pour échanger des points de vue et rechercher des solutions aux problèmes mondiaux est très positif et perpétue la longue tradition suisse de servir de pays hôte pour des conférences et des rassemblements internationaux.

«Le fait que des représentants de premier plan du monde économique, politique, scientifique et culturel se réunissent à Davos offre à la Suisse la possibilité de cultiver des relations avec de nombreuses personnalités influentes dans un cadre particulier.

« Un grand nombre d’emplois à Davos dépendent des avantages économiques des conférences et autres événements, et les habitants de Davos ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien à l’organisation de la réunion annuelle du WEF lors de plusieurs votes populaires », a déclaré le gouvernement suisse.

Les coûts supplémentaires liés à la sécurité lors de la réunion annuelle du WEF 2022 sont estimés à environ 9 millions de francs. La Confédération suisse poursuivra son soutien financier aux mesures de sécurité lors des assemblées annuelles du WEF de 2022 à 2024, en partenariat avec la fondation WEF et d’autres parties prenantes.

La fondation WEF s’est engagée à augmenter ses contributions, tandis que la Confédération réduira sa part de 3/8 à 2/8.

Ainsi, la fondation WEF remplacera la Confédération en tant que principal contributeur dans le modèle de financement à trois niveaux pour les coûts de sécurité. Celui-ci est réparti entre les partenaires financiers comme suit : WEF 3/8 ; Confédération : 2/8, Canton des Grisons : 2/8 ; Davos : 1/8 ;. Klosters contribuera à hauteur de 100 000 CHF à la part des coûts de Davos.

Le Forum économique mondial est une fondation. Au cours de l’exercice de juillet 2020 à juin 2021, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 315 millions de francs et un excédent de 531 000 francs, qui est versé au capital de la fondation.

Selon une étude de l’Université de Saint-Gall, la réunion annuelle du WEF a généré un chiffre d’affaires estimé à environ 94 millions de francs dans toute la Suisse en 2017. Environ 60 millions de francs ont profité à la commune de Davos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.