Désinvestissement non pas pour fermer les CPSE, mais pour les rendre plus efficaces : FM Sitharaman

Economie

Le ministre des Finances, Nirmala Sitharaman, a déclaré vendredi que le principe du programme de désinvestissement du gouvernement n’est pas de fermer une unité ou une entreprise, mais de les rendre plus efficaces et plus professionnelles.

Soulignant que les entreprises du secteur public qui ont été privatisées entre 1994 et 2004 sont dirigées par des conseils d’administration gérés par des professionnels, le ministre a déclaré que ces entreprises n’ont fait que s’améliorer.
S’adressant ici aux célébrations emblématiques de la semaine du Département de l’investissement et de la gestion des actifs publics (DIPAM) dans le cadre de « Azadi ka Amrit Mahotsav », Sitharaman a déclaré que la privatisation des CPSE vise à garantir que ces entreprises sont gérées de manière efficace et rentable.
« … Le principe avec lequel le désinvestissement se produit maintenant n’est pas de fermer une unité. L’économie a besoin d’un tel nombre d’entreprises de ce type et de bien d’autres encore.

« Donc, si nous voulons que cette activité soit réalisée de manière professionnelle et ouvrir des espaces pour que les gens viennent la faire, notre intérêt n’est pas de fermer, nous voulons l’amorcer, nous voulons qu’ils fonctionnent beaucoup plus efficacement afin que des contributions peuvent être apportées à l’économie », a déclaré Sitharaman dans son discours diffusé sur le Web depuis Bengaluru.
Elle a déclaré que le principe du désinvestissement est de s’assurer que les entreprises qui sont privatisées sont entre les mains de personnes capables de les gérer, d’apporter plus de capitaux et de donner la même production.

« Il ne s’agit donc pas de fermer, mais de créer des opportunités pour de meilleurs et plus d’investissements à faire », a déclaré Sitharaman.
Le gouvernement a également aligné plus d’une demi-douzaine d’entreprises pour une vente stratégique. Il s’agit notamment de Shipping Corp, CONCOR, Vizag Steel, IDBI Bank, Nagarnar Steel Plant of NMDC et HLL Lifecare.

A lire aussi  Les détaillants de carburant parlent de sous-recouvrements sur l'essence et le diesel: Hardeep Singh Puri

Jusqu’à présent, au cours de l’exercice en cours, le gouvernement a récupéré plus de 24 000 crores de roupies du désinvestissement du CPSE. L’objectif pour l’exercice complet a été fixé à Rs 65 000 crore.

Au cours du dernier exercice, plus de 13 500 crores de roupies ont été réalisés via le désinvestissement de CPSE, qui comprend également le montant réalisé via la privatisation d’Air India.
Le ministre a en outre déclaré que le CPSE Bharat Bond ETF représente environ 84% de tous les fonds négociés en bourse sur le marché. L’AUM (actif sous gestion) sous Bharat Bond ETF s’élève à plus de Rs 53 000 crore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.