Explication : Réformes du travail – un processus long et lent

Economie

Le gouvernement Narendra Modi s’est lancé dans des réformes du travail dès son entrée en fonction en mai 2014. Plus de 6 ans plus tard, 4 codes du travail ont été notifiés suite à l’assentiment présidentiel. Bien que ces lois ne soient pas encore entrées en vigueur, les rigidités du marché du travail se sont atténuées ces dernières années, grâce à des mesures telles que l’emploi à durée déterminée, explique Surya Sarathi Ray.

Quels sont les quatre codes du travail et quels sont leurs objectifs ?

Les quatre codes portent sur les relations industrielles (IR) ; sécurité sociale (SS); sécurité au travail, santé et conditions de travail (SST); et salaire. Pas moins de 29 lois relatives au travail ont été regroupées dans ces codes. Le code des salaires a été notifié par le Centre le 8 août 2019 et les trois autres « codes de protection sociale » le 29 septembre 2020, immédiatement après l’adoption de ces textes législatifs par le Parlement. Les codes comprennent un mélange de mesures réformistes et de sécurité sociale pour stimuler la productivité du travail. L’objectif est de renforcer un facteur clé de production qui est resté limité, ce qui a pesé sur la compétitivité mondiale de l’économie indienne. Le code IR vise à permettre aux entreprises comptant jusqu’à 300 travailleurs (contre 100 actuellement) de licencier des travailleurs ou de fermer des unités sans autorisation préalable du gouvernement, de réglementer le syndicalisme et d’introduire des emplois à durée déterminée pour tous les secteurs. Les autres codes prévoient notamment un salaire minimum légal, le paiement ponctuel des salaires et un filet de sécurité sociale renforcé pour les travailleurs.

Pourquoi les codes ne sont-ils toujours pas mis en œuvre ?

Le travail étant sur la liste concurrente, les codes ont un concept de gouvernement approprié, qui pour certains secteurs est le Centre et pour d’autres, y compris le secteur privé, est le gouvernement de l’État respectif. Jusqu’à ce que les États sortent des règles en vertu des codes, les nouvelles lois ne peuvent pas être appliquées. Selon le plan, les codes devaient entrer en vigueur le 1er avril de l’année dernière, mais ils ne l’ont pas fait car la plupart des États ont retardé la notification des règles. De nombreux délais prolongés ont depuis été manqués, et le dernier – le 1er juillet 2022 – devrait également être manqué. Le Centre est prêt avec les règles qu’il doit notifier, mais souhaite mettre en œuvre les quatre codes en une seule fois dans tout le pays. Mais aucun État/UT n’a jusqu’à présent notifié les règles définitives dans leur domaine. Pas moins de 29 États et territoires de l’Union ont publié des projets de règles en vertu du code des salaires, 25 en vertu du code IR, 24 en vertu du code SS et 23 en vertu du code SST. Le Bengale occidental et l’Andhra Pradesh n’ont même pas encore publié le projet de règles au niveau de l’État en vertu de l’un des quatre codes.

A lire aussi  L'économie numérique est un espace de croissance future et d'opportunités entre l'Inde et les États-Unis : USIBC

Dans combien de temps l’industrie pourrait-elle s’attendre à en récolter les bénéfices ?

L’industrie dispose déjà d’une marge de manœuvre sur le plan du travail grâce au concept d’emploi à durée déterminée (ETP). Cela a été introduit pour la première fois dans le secteur de l’habillement, motivé par la saisonnalité des commandes à l’exportation en octobre 2016, et étendu à tous les secteurs de la « sphère centrale », y compris l’agriculture à forte intensité de main-d’œuvre, les mines et les ports en mars 2018. FTE est mis en œuvre par sept états. Neuf États autorisent également les unités comptant jusqu’à 300 travailleurs à prendre des décisions de licenciement et de fermeture sans l’autorisation préalable du gouvernement.

Comment la structure salariale pourrait-elle évoluer une fois le code des salaires mis en place ?

Le code stipule que le salaire de base ne peut être inférieur à 50% du salaire global. Cela signifie que les sorties du fonds de prévoyance seront plus élevées et que le salaire net sera inférieur.

Quelles sont les principales caractéristiques des autres « codes de protection sociale » ?

Le code SS prévoit d’étendre la sécurité sociale à tous les travailleurs à partir d’environ 10% de la population active actuellement. Le code SST oblige l’employeur à délivrer une lettre de nomination à tous les travailleurs. Il accorde également aux travailleuses le droit de travailler dans tous les types d’établissements.

Le code IR prévoit-il des heures de travail plus longues ?

Oui, c’est le cas, mais avec une mise en garde. Alors qu’il augmente les heures de travail quotidiennes à 12 contre huit actuellement, le plafond des heures de travail hebdomadaires restera à 48, le même qu’actuellement. Cela signifierait qu’un travailleur peut choisir une semaine de travail de 4 jours. La flexibilité est particulièrement utile pour les jeunes travailleurs qui souhaitent poursuivre des études supérieures tout en exerçant un travail régulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *