La DGTR pour le maintien du droit antidumping sur le verre solaire chinois

Economie

La DGTR, la branche enquête du ministère du Commerce, a recommandé le maintien des droits antidumping sur le verre solaire chinois pendant deux ans afin de protéger les acteurs nationaux des importations bon marché. Dans une notification, la Direction générale des recours commerciaux (DGTR) a déclaré que le maintien de l’imposition de droits antidumping est requis sur le « verre trempé texturé, revêtu et non revêtu » en provenance de Chine.

Le produit dans le langage du marché est également connu sous diverses appellations telles que verre solaire, verre solaire à faible teneur en fer et verre solaire photovoltaïque. Il est utilisé comme composant dans les panneaux solaires photovoltaïques et les applications solaires thermiques.

« L’autorité désignée considère qu’il est approprié de recommander le maintien des droits antidumping sur les importations des marchandises en cause en provenance du pays en question pour une nouvelle période de 2 ans… », a déclaré la DGTR.

La direction a recommandé des droits de l’ordre de 192,82 USD par tonne et 302,65 USD par tonne. Le ministère des Finances prend la décision finale d’imposer cette obligation. Dans son enquête, la DGTR a conclu que le produit est exporté vers l’Inde à des prix inférieurs à la valeur normale, ce qui entraîne la poursuite du dumping.

« L’industrie nationale a constamment subi des pertes en raison de l’effet sur les prix des importations faisant l’objet d’un dumping en provenance de Chine et également des importations provenant d’une société liée à l’un des producteurs chinois en Malaisie », a-t-il déclaré.

En cas d’expiration du droit, la DGTR a déclaré qu’il existe une probabilité manifeste de dumping des marchandises dans des « volumes importants » et de préjudice conséquent à la branche de production nationale. La Chine est l’un des plus grands producteurs de ce verre. Il y a d’importantes capacités inutilisées là-bas, dont une fraction est suffisante pour répondre à l’ensemble de la demande indienne.

A lire aussi  Ventes intérieures : nouveau discours pour l'allègement des droits de douane dans les ZES

Borosil Renewables Ltd avait déposé une demande de réexamen à l’extinction d’une enquête antidumping concernant les importations de ce verre en provenance de Chine. Le ministère des Finances avait imposé le droit en août 2017.

Dans le langage du commerce international, le dumping se produit lorsqu’un pays ou une entreprise exporte un article à un prix inférieur au prix de ce produit sur son marché intérieur. Le dumping a un impact sur le prix de ce produit dans le pays importateur, affectant les marges et les bénéfices des entreprises manufacturières.

Selon les normes commerciales mondiales, un pays est autorisé à imposer des droits de douane sur ces produits faisant l’objet d’un dumping afin d’offrir des conditions de concurrence équitables aux fabricants nationaux. Le droit n’est imposé qu’après une enquête approfondie menée par un organisme quasi judiciaire, tel que la DGTR, en Inde.

Dans son enquête, la direction doit conclure si les produits importés ont un impact sur les industries nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.