La nouvelle divulgation de la bourse ne signifie pas que l’entreprise fait face à un risque de faillite; Brian Armstrong de Coinbase

Crypto monnaie

Brian Armstrong, PDG de Coinbase, a déclaré dans un communiqué que le dernier dépôt trimestriel de la société avait été effectué pour répondre à une exigence de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. Il a en outre déclaré qu’il n’était pas lié à une entreprise faisant face à un risque de faillite.

« Nous n’avons aucun risque de faillite », a déclaré Armstrong dans un tweet après la divulgation.

Selon l’entreprise, en cas de faillite, les actifs cryptographiques détenus par la bourse pourraient être considérés comme la propriété de la procédure de faillite et les clients pourraient être traités comme des créanciers non garantis généraux. « Notre divulgation pourrait amener les clients à croire que garder leurs pièces sur la plate-forme serait considéré comme risqué, ce qui aurait à son tour un impact sur leur situation financière », a déclaré la société.

Selon les rapports, les actions de conbase ont plongé de 15 % dans le commerce étendu le 10 mai 2022. De plus, la bourse a manqué les estimations des revenus du premier trimestre et a enregistré une perte.

Armstrong a affirmé que la bourse prendrait des mesures supplémentaires pour s’assurer qu’elle offrait une protection à ses clients de détail. « Nous aurions dû mettre à jour nos conditions de vente au détail plus tôt, et nous n’avons pas communiqué de manière proactive lorsque cette divulgation des risques a été ajoutée », a-t-il déclaré.

(Avec des informations de Reuters)

A lire aussi  La croissance des transactions NFT s'est poursuivie en 2022, qui a commencé en 2021 : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.