L’approvisionnement en blé prolongé jusqu’au 31 mai dans 6 États (ministère de l’Alimentation)

Economie

L’approvisionnement en blé a été prolongé jusqu’au 31 mai dans six États, dont l’Uttar Pradesh et le Madhya Pradesh, où il devait se terminer au début du mois, a annoncé dimanche le ministère de l’Alimentation.

Les achats de blé devaient se terminer le 10 mai au Rajasthan et le 15 mai dans l’Uttar Pradesh, le Madhya Pradesh, le Bihar, le Gujarat et l’Himachal Pradesh.

Les achats de blé pour la campagne de commercialisation 2022-23 en cours ont commencé en avril. Le maximum de blé est acheté au cours des premiers mois de l’année.

Lisez aussi: Problème de blé ratatiné: le Centre assouplit les normes de qualité pour l’approvisionnement en blé au Pendjab, Haryana

« Le Centre a demandé aux États producteurs de blé et aux UT dont les dates de clôture des achats expirent tôt de poursuivre les achats jusqu’au 31 mai 2022 », a déclaré le ministère de l’Alimentation dans un communiqué.

L’agence nodale Food Corporation of India (FCI) a également été invitée à poursuivre l’approvisionnement en blé dans le cadre du pool central, a-t-il déclaré.

La période prolongée devrait profiter aux agriculteurs. La décision fait suite aux demandes des gouvernements des États / UT de poursuivre le processus d’approvisionnement, a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, l’approvisionnement en blé dans le cadre du pool central progresse sans heurts dans les États du Madhya Pradesh, de l’Haryana, du Pendjab, de l’Uttar Pradesh, de l’Uttarakhand, de l’Himachal Pradesh, du J&K, du Gujarat, du Bihar et du Rajasthan.

Le ministère a en outre déclaré que les achats du gouvernement ont été moindres jusqu’à présent cette année, principalement en raison des prix du marché plus élevés que ceux du MSP, où les agriculteurs vendent du blé à des commerçants privés.

A lire aussi  Interdiction d'exporter du blé : le demi-tour sur le blé révèle des lacunes dans le système de données

Le 13 mai, le gouvernement a limité les exportations de blé pour contenir les prix élevés du blé, sauf en cas de lettre de crédit irrévocable et de demandes des pays voisins/à déficit alimentaire.

Les achats de blé du gouvernement ont atteint 18 millions de tonnes jusqu’au 14 mai de la campagne de commercialisation 2022-23 en cours, soit moins de 36,7 millions de tonnes il y a un an.

L’objectif d’approvisionnement en blé a été révisé à 19,5 millions de tonnes par rapport à l’objectif précédent de 44,4 millions de tonnes pour cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.