Le conseil de la TPS peut envisager de modifier le formulaire de paiement mensuel de la taxe pour une meilleure déclaration des CII

Economie

Le Conseil de la TPS envisagera probablement de modifier le formulaire de déclaration sommaire et de paiement mensuel des taxes, GSTR-3B, lors de sa réunion du mois prochain, en vue de vérifier les fausses demandes de crédit de taxe sur les intrants et d’accélérer le règlement des demandes authentiques, a déclaré un responsable.

Selon les responsables, le formulaire modifié clarifiera le crédit de taxe sur les intrants (CTI) brut dû au contribuable, le montant réclamé au cours d’un mois donné et le montant net restant dans le grand livre du contribuable.

Une réunion du Conseil de la taxe sur les produits et services (TPS), l’organe décisionnel le plus élevé en matière de TPS, devrait se tenir le mois prochain. Le formulaire modifié aidera à vérifier les fausses demandes de CII et garantira que les contribuables honnêtes sont en mesure de profiter en temps opportun de l’avantage du CII.

«Le comité juridique du Conseil de la TPS envisage de rationaliser le GSTR-3B afin de clarifier davantage la divulgation des ITC. Le GSTR-3B modifié devrait être présenté au Conseil lors de sa prochaine réunion », a déclaré le responsable à PTI. GSTR-3B, qui est un état récapitulatif et un formulaire de paiement mensuel de la TPS, est déposé de manière échelonnée entre le 20, le 22 et le 24 de chaque mois pour les différentes catégories de contribuables.

Rajat Mohan, associé principal d’AMRG & Associates, a déclaré que les modifications du formulaire de paiement mensuel des impôts aideraient à identifier les contribuables qui demandent un crédit d’impôt inéligible.

A lire aussi  Les frais d'expédition diminuent, mais les exportateurs des MPME sont toujours confrontés à des difficultés

« Le nouveau formulaire apporterait des changements dans la déclaration du crédit d’impôt brut par les institutions financières, y compris les banques et les NBFC, les entreprises du secteur pétrolier et gazier, la fabrication d’alcool extra neutre, les services de transport public, les services de santé et d’éducation », a déclaré Mohan.

Une déclaration précise du crédit d’impôt brut permettrait également d’aplanir les retards dans la répartition des recettes fiscales entre le Centre et les États, a-t-il ajouté. Lors de sa prochaine réunion, le Conseil examinera également le rapport du groupe de ministres sur l’applicabilité de la TPS aux casinos, aux hippodromes et aux jeux en ligne.

Le groupe de ministres d’État a décidé à l’unanimité d’augmenter le taux d’imposition de ces services à 28 %, en plus d’élaborer une méthode d’évaluation de ces services aux fins de la perception de cette taxe. Actuellement, les services des casinos, des courses de chevaux et des jeux en ligne sont assujettis à une TPS de 18 %. Le GoM déciderait de la méthode d’évaluation des services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.