Le département de la TPS pourrait bientôt clarifier les exemptions à la FIV, la taxe sur les honoraires versés aux ancres invitées

Economie

Le département GST pourrait bientôt publier une foule de clarifications sur certaines questions controversées des taux d’imposition, y compris les exemptions à la procréation assistée (ART) ou à la fécondation in vitro (FIV) ainsi que l’applicabilité de la TPS sur le paiement d’honoraires aux ancres invitées.

Un comité d’agents des impôts du Centre et des États, appelé Comité d’ajustement, a informé le Conseil de la TPS que les services de santé fournis par un établissement clinique, un médecin agréé ou des ambulanciers paramédicaux sont exonérés en vertu du régime de la taxe sur les produits et services et d’un des éclaircissements soient émis concernant les exemptions de TPS pour les ART/FIV.

La loi sur la TPS définit les services de santé comme tout service par voie de diagnostic ou de traitement ou de soins pour une maladie, une blessure, une difformité, une anomalie ou une grossesse dans tout système de médicaments reconnu en Inde.

Cela inclut également les services de transport du patient vers et depuis un établissement clinique, mais n’inclut pas la greffe de cheveux ou la chirurgie esthétique ou plastique, sauf lorsqu’elles sont entreprises pour restaurer ou reconstruire l’anatomie ou les fonctions du corps affectées en raison de malformations congénitales, de développement anomalies, blessures ou traumatismes.

La maladie de l’infertilité est traitée à l’aide d’une procédure ART telle que la FIV. Ces services sont couverts par la définition des services de soins de santé aux fins de la notification d’exemption ci-dessus, le comité d’équipement a déclaré que l’ajout d’une clarification peut en conséquence être émis par voie de circulaire.

Les recommandations du comité qui seront soumises à la réunion du Conseil de la TPS les 28 et 29 juin comprennent également une clarification sur la question de l’applicabilité de la TPS sur le paiement des honoraires aux présentateurs invités.

Le comité donne sa recommandation concernant les taux d’imposition, après analyse des demandes des parties prenantes, à chaque réunion du Conseil.

Le panel a reçu des demandes de clarification puisque certains des présentateurs invités ont demandé le paiement de la TPS au taux de 18 % sur les honoraires qui leur sont versés pour de telles apparitions.

Il a observé que la fourniture de tous les biens et services est imposable à moins d’être exonérée ou déclarée comme « aucune fourniture ».

Les services fournis par les présentateurs invités au lieu d’honoraires seraient assujettis à la TPS.

« Cependant, la limite d’exemption de seuil sur le chiffre d’affaires global du fournisseur de services s’appliquerait. La responsabilité serait engagée en cas de dépassement du seuil d’exemption pour les services », a-t-il déclaré, ajoutant qu’une clarification pourrait en conséquence être émise.

A lire aussi  Le gouvernement pourrait viser à réduire les coûts logistiques à 8% du PIB

Actuellement, les entités fournissant des services doivent s’inscrire à la TPS si leur chiffre d’affaires total dépasse Rs 20 lakh (pour les États de catégorie normale) et Rs 10 lakh (pour les États de catégorie spéciale).

En outre, le comité a également suggéré une clarification sur la question de savoir si l’activité de vente d’espace publicitaire dans les souvenirs serait assujettie à un taux d’imposition de 5 % ou de 18 %.

Le comité d’aménagement a déclaré que la vente d’espaces publicitaires dans la presse écrite attirait une taxe de 5 %. Les activités menées par différentes institutions/organisations en vue de la vente d’espaces publicitaires dans les souvenirs seraient assujetties à une taxe de 5 % et la position déclarée dans la loi sur la TPS serait clarifiée en conséquence, a-t-il déclaré.

Le panel, tout en recommandant le statu quo des taux de TPS sur 113 biens et 102 services, a également plaidé en faveur d’une réduction des taxes sur les appareils de stomie à 5 %, contre 12 %.

Il a également suggéré que les taux d’imposition pour les implants orthopédiques (implants de traumatologie, de colonne vertébrale et d’arthroplastie dans le corps) ; Orthèses (attelles, attelles, ceintures et étriers); Les prothèses (membres artificiels) doivent être coupées à un taux uniforme de 5 %, par rapport au taux différentiel actuel de 12 et 5 %.

Le comité a également recommandé une réduction de la TPS sur les voyages en téléphérique de 18 % à 5 %, l’ITC, Himachal Pradesh ayant soumis cette demande au Conseil de la TPS en septembre de l’année dernière.

De plus, une clarification serait émise sur les taux de TPS sur les véhicules électriques, pour indiquer que les véhicules électriques, qu’ils soient équipés de batterie ou non, seraient assujettis à une taxe de 5 %.

Le comité a suggéré au GST Council de reporter une décision sur la taxation de la crypto-monnaie et d’autres actifs numériques virtuels. Il a suggéré qu’une loi sur la réglementation de la crypto-monnaie est attendue et qu’il serait essentiel d’identifier toutes les fournitures pertinentes associées à l’écosystème crypto, en plus de la classification selon qu’il s’agisse de biens ou de services.

Le comité a estimé qu’une étude plus approfondie était nécessaire sur les problèmes liés à l’écosystème crypto. Il a été décidé que l’Haryana et le Karnataka étudieraient tous les aspects et soumettraient un article au comité d’adaptation en temps voulu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.