Le directeur de Starbucks pour l’Amérique du Nord quitte l’entreprise

Business

Starbucks a déclaré que Rossann Williams quitterait l’entreprise à la fin du mois. Mme Williams, qui a commencé chez Starbucks en tant que vice-présidente régionale en 2004 et a gravi les échelons jusqu’au niveau de vice-présidente exécutive, a travaillé dans l’entreprise pendant plus de 17 ans. Au cours de l’année écoulée, Mme Williams a été l’une des personnes clés du géant du café pour répondre à un effort de syndicalisation en expansion parmi les baristas.

Starbucks a déclaré que Mme Williams s’était vu offrir un autre rôle dans l’entreprise, mais qu’elle avait décidé de quitter la chaîne d’elle-même.

« La décision n’a pas été prise à la légère », a déclaré vendredi le directeur de l’exploitation de Starbucks, John Culver, dans un message aux employés concernant le départ de Mme Williams, qui a été consulté par le Wall Street Journal. Mme Williams n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Mme Williams, dans un message aux employés de Starbucks, les a remerciés pour leurs efforts pendant une période difficile et pour avoir remis en question ce qu’elle a appelé le statu quo de l’entreprise. « Starbucks est une entreprise, une famille, un système de croyances et une lumière formidable avec un grand avenir », a-t-elle déclaré dans le message, qui a été lu par le Journal.

M. Schultz a remanié les rangs de la direction de Starbucks depuis son retour dans l’entreprise en avril, déclarant dans une interview le mois dernier qu’il recherchait de nouveaux talents que Starbucks n’a pas actuellement. Le mois dernier, Starbucks a déclaré que son directeur des ressources humaines, le vice-président exécutif des affaires publiques et le vice-président principal des politiques publiques partiraient en mai. L’avocate générale de Starbucks a quitté son poste en avril.

Starbucks n’envisage que des candidats externes pour son prochain PDG, a déclaré M. Schultz, et vise à identifier son nouveau chef d’ici l’automne.

Sara Trilling, l’actuelle présidente de Starbucks pour ses opérations en Asie-Pacifique, qui travaille pour la société depuis 20 ans, dirigera les activités nord-américaines à partir du 21 juin, a indiqué la société. Cliff Burrows, un ancien président de Starbucks ramené par M. Schultz en tant que conseiller de la société ces derniers mois, aidera Mme Trilling dans son nouveau rôle, a indiqué la société.

Mme Williams, qui porte souvent des blazers verts assortis à la couleur de signature de l’entreprise, a été fortement impliquée dans les rencontres avec les baristas alors qu’une campagne de syndicalisation a gagné du terrain dans les cafés américains de l’entreprise. Elle a passé des semaines à parler aux employés de la région de Buffalo, dans l’État de New York, alors qu’ils envisageaient de se syndiquer l’année dernière. La direction de Starbucks a exhorté les employés à maintenir leur relation directe avec l’entreprise, plutôt que de former des syndicats pour obtenir de meilleurs salaires et avantages sociaux.

A lire aussi  'Live PD' revient à la télévision cet été sous le nom de 'On Patrol: Live'

L’un des cafés de la région de Buffalo que Mme Williams a visités a voté plus tard pour se syndiquer, aidant à lancer ce qui est devenu une poussée nationale pour former des syndicats dans les établissements Starbucks aux États-Unis. Le NLRB a déclaré mercredi qu’il avait certifié des syndicats dans 110 des 9 000 magasins de la société américaine Starbucks, la société ayant remporté 11 élections et 11 autres en cours d’examen.

Mme Williams, qui était connue pour donner son numéro de téléphone aux baristas et envoyer des notes personnelles aux employés, avait continué à jouer un rôle central dans les événements internes après le retour de M. Schultz. Elle a travaillé sous M. Schultz au cours de son deuxième mandat en tant que PDG de l’entreprise et a continué à progresser sous l’ancien PDG Kevin Johnson.

« Cela a été l’une des semaines les plus excitantes de toute ma carrière ici chez Starbucks », a écrit Mme Williams dans un message aux dirigeants américains après le retour de M. Schultz. « Comme Howard l’a dit, et je le réaffirme maintenant, nos meilleurs jours sont devant nous. »

Mme Trilling a commencé à travailler chez Starbucks dans la conception de magasins en 2002 avant de passer aux opérations, puis de superviser la marque de jus Evolution Fresh après son acquisition par la société en 2011. Elle a récemment géré les offres alimentaires de Starbucks avant de diriger 14 marchés dans la région Asie-Pacifique de la société.

« Elle a touché presque tous les aspects de notre entreprise », a déclaré M. Culver à propos de Mme Trilling dans le message des employés. « Je suis convaincu qu’elle apportera sa riche expérience et son approche éprouvée du leadership au service pour faire progresser la transformation de notre entreprise aux États-Unis. »

Starbucks n’est devancé que par McDonald’s en tant que plus grande chaîne de restaurants en termes de capitalisation boursière. Heather Haddon du WSJ explique pourquoi la technologie mobile est devenue une priorité commerciale pour Starbucks et lui a valu une clientèle fidèle. Photo : Stanislav Kogiku/Zuma Press

Écrire à Heather Haddon à heather.haddon@wsj.com

Copyright ©2022 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.