Le gouvernement lancera bientôt une plate-forme commune pour la livraison de divers programmes

Economie

Pour améliorer le confort de vie de l’homme du commun, le gouvernement envisage de lancer «Jan Samarth» – un portail commun pour la livraison de divers programmes gérés par différents ministères et départements. Dans le cadre de la vision du gouvernement Narendra Modi d’une gouvernance minimale maximale du gouvernement, le nouveau portail prévoit d’intégrer initialement 15 programmes gouvernementaux liés au crédit, ont indiqué des sources.

Les offres seront progressivement étendues, en fonction de la compatibilité, car certains des programmes parrainés centralement impliquent plusieurs agences, ont-ils ajouté. Par exemple, des programmes tels que Pradhan Mantri Awas Yojana et Credit Linked Capital Subsidy Scheme (CLCSS) sont administrés par différents ministères.

Le portail proposé vise à rassembler ces régimes sur une plateforme unique afin qu’ils soient accessibles par les bénéficiaires sans trop de tracas. Des tests pilotes sont en cours et les détails sont en train d’être réglés avant le lancement effectif, ont-ils déclaré, ajoutant que la State Bank of India (SBI) et d’autres prêteurs effectuaient les tests. Ils ont déclaré que le portail aura une architecture ouverte permettant aux gouvernements des États et à d’autres institutions d’intégrer également leurs programmes sur cette plate-forme à l’avenir.

Pour rassurer les emprunteurs, le gouvernement a lancé en 2018 un portail pour divers types de produits de crédit, notamment les MPME, les prêts immobiliers, automobiles et personnels. Le portail facilite l’approbation de principe des prêts pour les MPME et autres emprunteurs en 59 minutes par diverses banques publiques par rapport au délai d’exécution précédent de 20 à 25 jours.

A lire aussi  La Russie et l'Europe regardent la route commerciale de l'Inde

Après avoir reçu une lettre d’approbation de principe, le prêt devrait être décaissé en 7 à 8 jours ouvrables. Le portail traite les demandes de prêt sans intervention humaine jusqu’au stade de la sanction. Toute MPME emprunteuse n’a pas besoin de soumettre de document physique pour l’approbation de principe d’un prêt.

Au lieu de cela, le portail dépend d’algorithmes avancés pour analyser des points de données provenant de plusieurs sources telles que les déclarations de revenus, les données de TPS, les relevés bancaires, etc. La plate-forme est intégrée au Fonds de garantie de crédit du gouvernement pour les micro et petites entreprises (CGTMSE) pour vérifier les emprunteurs ‘ éligibilité.

Au cours des deux premiers mois du lancement du portail, les banques publiques avaient donné leur approbation de principe aux demandes de prêt de 1,12 lakh des micro, petites et moyennes entreprises, totalisant 37 412 crores de roupies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.