Les États dirigés par le BJP se joignent au chœur de l’opposition pour prolonger la compensation de la TPS, à l’approche de la date limite du 30 juin

Economie

Rejoignant un chœur croissant de ministres des Finances des États pour une prolongation du mécanisme de compensation de la TPS pour 2-3 ans, le ministre des Finances de l’État d’Uttarakhand, dirigé par le BJP, Prem Chand Aggarwal, a déclaré mercredi que le Centre devrait soit prolonger le mécanisme, soit envisager de compenser son État comme les cinq L’installation d’un an se terminera jeudi. « Étant un nouvel État, nous avons des sources de revenus limitées. Nous demanderons au Conseil GST une extension du régime de compensation ou d’une autre manière compenser la perte de revenus. S’il n’est pas prolongé, nous aurons une perte annuelle d’environ Rs 5 000 crore », a déclaré Aggarwal.

Alors que plusieurs États, dont le Tamil Nadu, le Kerala, le Chhattisgarh, Delhi et certains États dirigés par le BJP, tels que Goa, demandent l’extension du mécanisme de compensation de la TPS, le Conseil de la TPS discute de la question aujourd’hui. «Les conséquences de l’inflation, la répression des emprunts et des dépenses des États par le gouvernement de l’union, la chose à faire avec la conscience est d’étendre l’indemnisation. Si l’indemnisation n’était pas prolongée, elle serait si négative, si dévastatrice dans certains cas que je ne pense pas que le gouvernement de l’Union en voudrait sur sa conscience », a déclaré le ministre des Finances du Tamil Nadu, P Thiaga Rajan.

La loi sur la compensation de la TPS aux États prévoit la libération d’une compensation contre une croissance de 14 % en glissement annuel des revenus en 2015-2016 provenant des taxes incluses dans la TPS pour les cinq premières années de la taxe, qui prendra fin jeudi. « Nous demandons une prolongation du mécanisme de compensation pour cinq ans au-delà de juin », a déclaré le ministre des Finances du Kerala, KN Balagopal.

A lire aussi  Bilan de l'économie indienne : la croissance du PIB indien au quatrième trimestre ralentit à 4,1 %

Selon des sources officielles, le manque à gagner moyen de toute l’Inde par rapport au niveau protégé est passé d’environ 38 % au cours de l’exercice 22 à environ 27 % au cours de l’exercice 22. Il pourrait encore baisser au cours de l’exercice 23. « Si la disposition sur les revenus de protection n’est pas maintenue, la formule de 50% pour CGST & SGST devrait être changée en SGST 80 – 70% & CGST 20-30% », a écrit le ministre du Chattisgarh, TS Singhdeo, au ministre des Finances de l’union, Nirmala Sitharaman.

En premier lieu, les revenus garantis offerts aux États ont largement dépassé la tendance historique. Les recettes de la TPS ont augmenté au taux annuel moyen de 9,2 % au cours de F19-FY22. Par rapport à cela, les recettes de TVA des États, hors taxes sur les carburants, n’ont augmenté que de 0,7 % au cours des exercices 2014-2017. Une somme totale de 61,87 billions de roupies a été collectée sous forme de recettes de TPS (y compris la compensation) au cours des cinq dernières années, mais les États ont tout de même reçu 8,2 billions de roupies à titre de compensation, y compris les transferts de 2,7 billions de roupies levés par le Centre sous forme de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *