L’Inde exporte 75 lakh tonnes de sucre jusqu’au 18 mai de la campagne de commercialisation en cours

Economie

L’Inde a exporté 75 lakh de tonnes de sucre jusqu’au 18 mai au cours de la campagne de commercialisation en cours se terminant en septembre, a annoncé jeudi le ministère de l’Alimentation.

La campagne de commercialisation du sucre s’étend d’octobre à septembre.

« L’exportation de sucre pendant la saison sucrière actuelle 2021-22 est 15 fois supérieure à l’exportation par rapport à l’exportation pendant la saison sucrière 2017-18 », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les principaux pays importateurs sont l’Indonésie, l’Afghanistan, le Sri Lanka, le Bangladesh, les Émirats arabes unis, la Malaisie et les pays africains.

Au cours des campagnes de commercialisation 2017-18, 2018-19 et 2019-20, environ 6,2 lakh tonnes, 38 lakh tonnes et 59,60 lakh tonnes de sucre ont été exportées, respectivement.

En 2020-2021, environ 70 lakh tonnes de sucre ont été exportées.

« Environ 14 456 crores de roupies (ont été) versés aux sucreries au cours des 5 dernières années pour faciliter l’exportation de sucre et 2 000 crores de roupies comme coût de possession pour maintenir le stock tampon », indique le communiqué.

Les meuniers ont conclu des contrats pour l’exportation d’environ 90 lakh tonnes de sucre en 2021-22. Dont 75 lakh tonnes ont été exportées jusqu’au 18 mai.

Ceci sans annonce de subvention à l’exportation.

Le ministère a déclaré qu’il encourageait les sucreries à détourner l’excédent de canne à sucre vers l’éthanol.

Pour stimuler l’économie agricole, réduire la dépendance à l’égard des combustibles fossiles importés et économiser des devises en raison de la facture d’importation de pétrole brut, le gouvernement s’est fixé un objectif de 10 % de mélange d’éthanol de qualité carburant avec de l’essence d’ici 2022 et de 20 % de mélange d’ici 2025.

Jusqu’à l’année 2014, la capacité de distillation d’éthanol des distilleries à base de mélasse n’était que d’environ 215 crore litres.

Au cours des huit dernières années, la capacité des distilleries à base de mélasse a été portée à 569 crore litres.

La capacité des distilleries à base de céréales est passée de 206 crore litres à 298 crore litres en 2014.

Ainsi, les capacités totales de production d’éthanol sont passées de 421 crore litres à 867 crore litres en seulement huit ans.

L’approvisionnement en éthanol des OMC n’était que de 38 millions de litres avec des niveaux de mélange de seulement 1,53 % au cours de l’année d’approvisionnement en éthanol (ESY) 2013-2014.

A lire aussi  Un groupe de travail propose des mesures pour renforcer le régime d'assurance-récolte

La production d’éthanol de qualité carburant et son approvisionnement aux MOC ont été multipliés par 8 entre 2013-2014 et 2020-21.

Au cours de l’année d’approvisionnement en éthanol 2020-21 (décembre à novembre), environ 302,30 crores de litres d’éthanol ont ainsi été fournis aux OMC, atteignant ainsi des niveaux de mélange de 8,1 %.

Dans l’ESY 2021-22 actuelle, environ 186 crores de litres d’éthanol ont été mélangés à de l’essence jusqu’au 8 mai 2022, atteignant ainsi 9,90 % de mélange.

« Il est prévu qu’au cours de l’année d’approvisionnement en éthanol 2021-22, nous atteindrons l’objectif de mélange de 10% », indique le communiqué.

Le gouvernement a également autorisé la production d’éthanol à partir de mélasse lourde B, de jus de canne à sucre, de sirop de sucre et de sucre.

Au cours des saisons sucrières 2018-19, 2019-20 et 2020-21, environ 3,37 lakh tonnes, 9,26 lakh tonnes et 22 lakh tonnes de sucre ont été détournées vers l’éthanol, respectivement.

En 2021-2022, environ 35 lakh tonnes de sucre excédentaire seraient détournées vers l’éthanol.

« D’ici 2025, il est prévu de détourner plus de 60 lakh tonnes de sucre excédentaire vers l’éthanol », indique le communiqué.

Cela résoudrait le problème des stocks élevés de sucre et améliorerait la liquidité des moulins.

Depuis 2014, plus de Rs 64 000 crore de revenus ont été générés par les sucreries et les distilleries grâce à la vente d’éthanol aux OMC, ce qui a aidé à effectuer le paiement en temps opportun des cotisations des agriculteurs.
En 2020-2021, la canne à sucre d’une valeur de Rs 93 000 crore a été achetée par les moulins.

En 2021-22, la canne à sucre d’une valeur de Rs 1,10 lakh crore sera probablement achetée par les sucreries.

Pour la saison sucrière en cours 2021-22, sur le total des droits de canne à payer de Rs 1,06,849 crore, environ Rs 89,553 crore ont été payés et seulement Rs 17,296 crore sont en attente au 17 mai, ainsi 84% des droits de canne ont été payé.

Les prix intérieurs départ usine du sucre sont désormais stables et se situent entre 32 et 35 roupies par kilogramme.

Le prix de détail moyen du sucre dans le pays est d’environ 41,50 Rs par kg et devrait rester dans la fourchette de 40 à 43 Rs par kg dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.