L’Inde veut que l’OMC joue son rôle dans la maîtrise de l’inflation mondiale

Economie

L’Inde souhaite que l’Organisation mondiale du commerce (OMC) joue son rôle dans la maîtrise de l’inflation mondiale, qui impacte la plupart des économies des pays membres.

Selon une déclaration de l’Inde, prononcée par l’ambassadeur représentant permanent auprès de l’OMC, Brajendra Navnit, la priorité absolue de l’organisme mondial du commerce devrait être la relance de l’économie et le maintien de la croissance après la pandémie et pendant une situation de conflit.

« La situation actuelle a un nouveau problème important… et ce problème est l’augmentation de l’inflation dans la plupart des économies nationales.

« Ceux-ci se transmettent par la crise alimentaire, des engrais et du carburant et cela va dévaster l’économie. Cela va anéantir de nombreux gains qui ont été réalisés avant la pandémie… », a-t-il déclaré.

La déclaration a été prononcée le 4 mai lors d’une réunion informelle du comité des négociations commerciales (CNC) et des chefs de délégations (HoD).

Pour la MC12 (12e conférence ministérielle), « nous pensons que l’OMC a un rôle à jouer pour s’occuper de ces problèmes importants », a-t-il ajouté.

L’Inde, a-t-il dit, attend avec impatience un MC réussi qui répondra aux problèmes critiques auxquels le monde est confronté, notamment la crise alimentaire actuelle et la pandémie en cours.
La 12e conférence ministérielle, la plus haute instance décisionnelle de l’OMC, doit se réunir du 12 au 15 juin à Genève.

Concernant la sécurité alimentaire, il a déclaré que l’Inde appelait les membres à trouver des moyens de soutenir les efforts des pays qui sont en mesure d’aider les autres grâce à des distributions à partir de leurs stocks pendant la crise alimentaire actuelle.

A lire aussi  Alors que RBI se précipite pour apprivoiser la bête de l'inflation, voici ce que sera son futur plan d'action; les experts disent

« Et nous ne devrions en aucun cas lier cela à l’impasse actuelle des négociations dans le secteur agricole sur la réponse de l’OMC à la pandémie, qui comprend à la fois un programme de propriété intellectuelle (propriété intellectuelle) et non-PI », a-t-il ajouté.

Concernant la proposition de dérogation aux ADPIC (aspects liés au commerce des droits de propriété intellectuelle) pour faire face à la pandémie de Covid-19, il a déclaré que cela devrait être l’un des principaux livrables de la MC12.

« Pour nous, un résultat sur cette proposition doit être immédiatement réalisable, pratique et garantir la sécurité de l’approvisionnement et un accès équitable et abordable », a-t-il déclaré.

Concernant l’accord proposé sur les subventions à la pêche, il a déclaré que l’Inde avait exigé qu’une discussion approfondie ait lieu sur la pêche en eaux lointaines au niveau technique et qu’elle ne soit pas laissée à une discussion politique au niveau du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.