Réunion du Conseil de la TPS : changements de taux sur certains articles sur les cartes, la rémunération des États est en tête de l’ordre du jour

Economie

Le tout-puissant Conseil de la TPS lors de sa réunion à Chandigarh cette semaine est susceptible d’apporter des modifications aux taux de la taxe sur les produits et services (TPS) sur une poignée d’articles et pourrait suivre les recommandations du groupe d’officiers de maintenir le statu quo dans les taux de plus de 215 articles .

La 47e réunion du GST Council, dirigée par le ministre des Finances de l’Union Nirmala Sitharaman et comprenant des représentants de tous les États et UT, est prévue les 28 et 29 juin. Le Conseil se réunit après une interruption de six mois.

Outre la rationalisation des taux, le Conseil devrait assister à une discussion houleuse sur le versement d’indemnités aux États, les États dirigés par l’opposition poussant agressivement à sa poursuite au-delà de la période de 5 ans qui se termine en juin.

Les principaux changements proposés par le groupe d’officiers ou le comité d’ajustement dans les taux d’imposition sont un taux de TPS uniforme de 5 % sur les prothèses (membres artificiels) et les implants orthopédiques (traumatologie, colonne vertébrale et implants d’arthroplastie). En outre, les orthèses (attelles, attelles, ceintures et étriers) ont également été proposées dans la tranche inférieure de 5 %.

Actuellement, ces biens sont assujettis à des taux d’imposition de 12 et 5 %.

Le comité a également recommandé la réduction du taux de la TPS sur les voyages en téléphérique à 5 % contre 18 % actuellement avec l’ITC, l’Himachal Pradesh ayant soumis cette demande au Conseil de la TPS en septembre de l’année dernière.

Il a également suggéré que le taux de la TPS sur les appareils de stomie (y compris la poche ou la bride, la pâte adhésive pour stomie, la crème barrière, le kit d’irrigateur, les manchons, la ceinture, les bandes microporeuses) soit réduit à 5 %, contre 12 % actuellement.

En outre, les taux d’imposition sur l’eau traitée des eaux usées seront probablement réduits à « zéro ». À l’heure actuelle, une ambiguïté dans la formulation des taux de TPS a conduit à deux ordonnances de l’Autorité de décision anticipée (AAR) indiquant que les eaux usées traitées sont soumises à un taux de TPS de 18 %.

Le comité de montage a également recommandé que le taux d’imposition soit augmenté sur Tetra Pak à 18%, contre 12% actuellement.

De plus, une clarification serait émise sur les taux de TPS sur les véhicules électriques, pour indiquer que les véhicules électriques, qu’ils soient équipés d’une batterie ou non, seraient assujettis à un taux de taxe de 5 %.

En outre, la nicotine Polarilex Gum, qui est couramment utilisée pour aider à arrêter de fumer chez les adultes, attire 18% de TPS, a précisé le comité.

Le comité donne sa recommandation concernant les taux d’imposition, après analyse des demandes des parties prenantes, à chaque réunion du Conseil. Cette fois-ci, il a suggéré que le statu quo des taux d’imposition soit maintenu pour plus de 215 biens et services.

A lire aussi  Le CAD se rétrécit sur le trimestre à 1,5 % au T4, vu plus large au T1

Le Conseil GST sera également présenté deux rapports du Groupe des ministres des Finances de l’Etat.

Le GoM sur la rationalisation des taux présentera son rapport provisoire suggérant une correction de la structure des droits inversés et la suppression de certaines exemptions, tandis que l’autre panel chargé de décider des taux sur les casinos, les courses de chevaux et les jeux en ligne est susceptible de suggérer la dalle de 28% la plus élevée pour de telles activités.

Outre la rationalisation des tarifs, le Conseil est susceptible de voir les États dirigés par l’opposition faire pression de manière agressive pour le maintien de la compensation des pertes de revenus. Le Centre défendra sa cause pour mettre fin à l’indemnisation en juin, comme cela avait été promis au moment du lancement de la TPS en invoquant une position de revenus serrée.

Après la 45e réunion du Conseil de la TPS à Lucknow en septembre de l’année dernière, le ministre des Finances de l’Union avait déclaré que le régime d’indemnisation des États pour le manque à gagner résultant de la subsomption de leurs taxes telles que la TVA dans la taxe nationale uniforme TPS prendrait fin en juin 2022.

Cependant, la taxe de compensation, prélevée sur les produits de luxe et de démérite, continuera d’être perçue jusqu’en mars 2026 pour rembourser les emprunts qui ont été effectués en 2020-21 et 2021-22 pour compenser les États pour la perte de revenus de la TPS.

La taxe sur les produits et services (TPS) a été introduite dans le pays avec effet au 1er juillet 2017 et les États ont été assurés d’une indemnisation pour la perte de revenus découlant de la mise en œuvre de la TPS pendant une période de cinq ans.

Bien que les revenus protégés des États aient augmenté de 14 % en croissance composée, la perception de la taxe n’a pas augmenté dans la même proportion, la COVID-19 a encore creusé l’écart entre les revenus protégés et les recettes réelles, y compris la réduction de la perception de la taxe.

Afin de combler le manque de ressources des États en raison de la libération à court terme de l’indemnisation, le Centre a emprunté et libéré Rs 1,1 lakh crore en 2020-21 et Rs 1,59 lakh crore en 2021-22 sous forme de prêt adossé pour répondre à un une partie du manque à gagner dans la collecte des cessions.

Le Centre a publié le montant total de la compensation de la TPS payable aux États jusqu’au 31 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.