TDS sur Crypto (nouvelle règle) : pas de déduction fiscale plus élevée à la source pour ces non-déclarants. Vérifier les détails

Crypto monnaie

Le Conseil central des impôts directs (CBDT) a récemment précisé que les non-déclarants de déclaration de revenus (ITR) devraient payer un TDS plus élevé en un an en vertu de l’article 206AB, au lieu de la disposition antérieure de deux ans. Cependant, certains non-déclarants ont été dispensés de payer des TDS plus élevés, même en cas d’actifs numériques virtuels.

« … il a été prévu que les dispositions de l’article 206AB ne s’appliqueront pas en cas de déduction de la taxe sur le transfert d’un actif numérique virtuel (VDA) en vertu de l’article 194S de la loi à une personne physique ou à une famille indivise hindoue, dont les ventes, le montant brut les recettes ou le chiffre d’affaires de l’entreprise qu’il exerce ou de la profession qu’il exerce ne dépasse pas un crore de roupies en cas d’entreprise ou cinquante lakh roupies en cas de profession, au cours de l’exercice précédant immédiatement l’exercice au cours duquel ce VDA est transféré ou si cette personne n’a aucun revenu sous la rubrique « Bénéfices et gains d’une entreprise ou d’une profession » », a déclaré le CBDR dans une récente circulaire.

Expliquant la déclaration du CBDT, le Dr Suresh Surana, fondateur de RSM India, a déclaré que les non-déclarants cryptographiques exemptés de payer des TDS plus élevés sont des « personnes spécifiées » responsables de la retenue des TDS en vertu de l’article 194S de la loi de l’impôt sur le revenu.

La définition de «personne déterminée» en vertu de l’article 206AB diffère de ladite définition en vertu de l’article 194S de la Loi de l’impôt sur le revenu.

Qui est la personne spécifiée en vertu de l’article 194S ?

Aux fins de l’article 194S de la loi informatique, une personne spécifiée désigne une personne physique ou HUF dont le total des ventes, des recettes brutes ou du chiffre d’affaires ne dépasse pas Rs 1 crore en cas d’entreprise et Rs 50 lakh en cas de profession pendant la période financière. l’année précédant immédiatement l’exercice financier ou une personne physique ou HUF n’ayant aucun revenu sous la rubrique Bénéfices et gains d’entreprise et de profession.

A lire aussi  Comment un novice devrait-il aborder Web3, la technologie blockchain et les emplois cryptographiques ?

« La loi de finances 2022 a introduit l’article 194S de la loi informatique, dans lequel toute personne responsable du paiement à un résident de toute somme en contrepartie du transfert d’un actif numérique virtuel est tenue de déduire le TDS au taux de 1 % sur ce transfert d’actif virtuel. actif numérique à un résident pour un montant supérieur à Rs.10,000. En outre, dans le cas où le payeur est une personne spécifiée, le seuil limite est de Rs. 50 000 et n’est pas tenu d’obtenir un TAN », a déclaré le Dr Surana.

DOIT LIRE | RTI non déposé ? Préparez-vous à payer des TDS plus élevés au cours de l’exercice 2022-23

Il a en outre déclaré que, conformément à l’article 206AB (1) de la loi de 1961 sur l’impôt sur le revenu, un taux plus élevé de TDS ne serait pas imposé dans les cas de retenue suivants :

  • 192 – Salaire
  • 192A – Paiement du solde accumulé dû à un employé
  • 194B – Gains de loterie ou de mots croisés
  • 194BB – Gains de courses de chevaux
  • 194LBC – Revenu de placement dans une fiducie de titrisation
  • 194-IA – Prime de mutation de certains biens immobiliers autres que les terres agricoles.
  • 194-IB – Paiement du loyer par certains individus ou famille indivise hindoue.
  • 194-M – Paiement de certaines sommes par certains individus ou famille indivise hindoue
  • 194N – Retraits en espèces

Dans tous les cas ci-dessus, le bénéficiaire ne serait pas soumis à un taux TDS plus élevé conformément à l’article 206AB de la Loi de l’impôt sur le revenu, même s’il ne déclare pas de déclaration.

«En conséquence, les dispositions relatives au taux de déduction fiscale plus élevé en vertu de l’article 206AB ne seraient pas applicables (même si le bénéficiaire est un non-déclarant) dans le cas où le payeur est une personne désignée responsable de retenir TDS u / s 194S. Il est à noter que les dispositions de l’article 194S ne seraient applicables qu’à compter du 1St juillet 2022 », a déclaré le Dr Surana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.