Une autre hausse des taux sur les cartes, disent les experts avant la réunion MPC de RBI

Economie

L’inflation ne montrant aucun signe de ralentissement, la Banque de réserve devrait augmenter le taux de prêt de référence en succession rapide lors de son prochain examen de la politique monétaire mercredi, un indice pour lequel a déjà été donné par le gouverneur Shaktikanta Das, selon des experts.

Il y a des spéculations selon lesquelles la banque centrale pourrait opter pour une hausse d’au moins 35 points de base (bps) au-delà de la hausse de 40 bps effectuée le mois dernier après une réunion hors cycle du Comité de politique monétaire (MPC). Les experts s’attendent à de nouvelles hausses du taux repo dans les mois à venir.

Le MPC dirigé par le gouverneur Das se réunira pendant trois jours à compter de lundi. La décision prise lors de la réunion sera annoncée par le gouverneur mercredi.

L’inflation au détail, que RBI prend en compte lors de l’élaboration de sa politique monétaire, a galopé pour un septième mois consécutif pour atteindre un sommet de 8 ans de 7,79% en avril, principalement en raison de la flambée des prix des matières premières, y compris du carburant, en raison de la Russie en cours. – Guerre d’Ukraine.

L’inflation basée sur les prix de gros est restée à deux chiffres pendant 13 mois et a atteint un niveau record de 15,08 % en avril.

Récemment, dans une interview télévisée, le gouverneur a déclaré que « l’attente d’une hausse des taux est une évidence, il y aura une certaine augmentation des taux de prise en pension, mais de combien je ne pourrai pas le dire maintenant, mais pour dire que 5.15 peut pas être très précis ».

Selon les attentes du MPC, Madan Sabnavis, économiste en chef de la Bank of Baroda, a déclaré que la politique de crédit qui sera annoncée sera importante non seulement du point de vue de l’action sur les taux, mais également des réflexions de la RBI sur la croissance et l’inflation.

« L’augmentation du taux de repo peut être considérée comme presque donnée, mais le quantum peut ne pas dépasser 25-35 points de base, car les premiers procès-verbaux de la réunion tenue en mai indiquaient que le MPC n’était pas favorable à une forte augmentation du taux de repo à un coup », a déclaré Sabnavis.

A lire aussi  Hausse des tarifs II terminée, plus à venir : concentrez-vous maintenant sur le retrait de l'hébergement

Le gouvernement a pris plusieurs mesures, notamment une réduction des droits sur le carburant, une réduction des droits d’importation sur certaines huiles comestibles et l’interdiction des exportations de blé, dans le but d’arrêter l’inflation. Dans un rapport, BofA Securities a déclaré qu’il s’attend à ce que RBI MPC augmente le taux de repo de 40 points de base en juin et de 35 points de base en août.

« Nous voyons le RBI MPC réviser à la hausse ses prévisions d’inflation, conserver son estimation de croissance et sa position en se concentrant sur le retrait de l’hébergement », a-t-il ajouté.

Sur ce qu’il attend du panel de fixation des taux, Dhruv Agarwala, PDG du groupe, Housing.com, PropTiger.com et Makaan.com, a déclaré que la RBI devrait à nouveau augmenter le taux de prise en pension pour contenir l’inflation qui est largement tirée par le monde. des facteurs tels que la guerre en Ukraine.

« À ce stade, nous pouvons comprendre la contrainte de la RBI à augmenter les taux d’intérêt. Cependant, la hausse devrait être progressive car elle pourrait avoir un impact sur la croissance du secteur immobilier qui est un moteur majeur de l’économie », a-t-il déclaré.

Rakesh Kaul, PDG de Clix Capital, a déclaré que la réunion du MPC de juin devrait certainement voir une hausse des taux, avec seulement le montant en question.

« Malheureusement, avec un double déficit – à la fois budgétaire et courant – une inflation persistante et en hausse, ainsi que la Réserve fédérale augmentant les taux et susceptible de continuer à se resserrer, la seule issue pour RBI est d’augmenter les taux d’intérêt,  » il a dit.

Le gouvernement a chargé la Banque de réserve de veiller à ce que l’inflation basée sur l’indice des prix à la consommation reste à 4 % avec une marge de 2 % de chaque côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.